Patrimoine

Le mur Mérovigien

Ce mur d'une douzaine de mètre de long, appuyé de puissants contreforts et divisé dans sa hauteur par quatre cordons de grandes briques sur deux rangées, est un vestige de monastère de Saint-Trèche, dont il faisait parti.

 

Le pont de la Mayenne 

En l'an II de la République Française, une passerelle large de plus d'un mètre, formée de 12 poutres accolées deux à deux, remplace le gué qui permettait de traverser la Mayenne. En 1840, un pont en moellons de 4m30 de largeur remplace l'antique passerelle et en 1865, on le démolit pour le remplacer par un autre pont en granit de 8 mètres de large et à 5 arches comme l'ancien. Ce pont connaît en 1944 une aventure peu commune. En effet, quelques jours avant le 6 Août 1944 , les allemands qui partaient minent le pont et les 2 arches centrales sont gravement endommagées...

 

La Grotte 

La grotte naturelle située au bord de l'Ernée, abritait vers 1900 des statues évoquant des épisodes de la mort du Christ. L'entrée de la grotte était pendant la guerre 1914 -1918 un lieu de pèlérinage à la Vierge de Consolation. La messe et d'autres offices religieux y étaient célébrés régulièrement.

 

L'église Saint-Jean-Baptiste 

En 1170, on trouve trace de l'église qui était sous le patronnage de la collégiale du château de Laval. Au cours des âges, l'église subit différents réparations et modifications.

 

La chapelle Saint-Trèche

Située sur un côteau dominant l'Ernée, la chapelle aurait été construite à l'emplacement d'un monastère fondé au VIIe siècle par le Saint. Le lieu de culte reconstruit au Moyen-Age et à l'époque moderne est entièrement restauré à la fin du XIXe siècle. Il devient un sanctuaire dédié aux " héros de la guerre" . Ses murs sont toujours couverts de 150 plaques en leurs mémoires.

 

Peuplier noir 

Le peuplier noir est un arbre de pleine lumière. Dans l'inventaire six arbres sont recensés. Le plus impressionnant est celui de Saint-Jean-sur-Mayenne, situé en bordure de la rivière l'Ernée.

Intérieur de l'église